Tunisie

La Tunisie (en arabe : تونس, tūnis Écouter?, [ˈtuːnɪs]), en forme longue la République tunisienne (en arabe : الجمهورية التونسية, al-jumhūriyya at-tūnisiyya Écouter?), est un État d’Afrique du Nord bordé au nord et à l’est par la mer Méditerranée. Sa capitale Tunis est située dans le nord-est du pays. Plus de 30 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de régions montagneuses et de plaines fertiles.La Tunisie est le foyer de la culture capsienne, une culture mésolithique qui a duré de 10 000 à 6000 avant notre ère et à qui la ville de Gaffa a donné son nom. Elle est aussi le berceau de la civilisation carthaginoise qui atteint son apogée au IIIème siècle av.J-C, avant de faire partie du royaume berbère de la Numidie unifiée, puis de devenir une province de l’Empire romain. Longtemps appelée « régence de Tunis », notamment sous la domination ottomane, la Tunisie passe sous protectorat français le 12 mai 1881. À l’indépendance, le 20 mars 1956, elle devient d’abord une monarchie constitutionnelle ayant pour souverain Lamine Bey. Mais, le 25 Juillet 1957, la république est proclamée. La Tunisie est l’État du Maghreb  le plus homogène sur le plan linguistique car la quasi-totalité de la population parle l’arabe tunisien ou darija. Le berbère est parlé par une minorité berbérophone, surtout dans le Sud du pays.

NOURRITURE LITTÉRAIRE

Abou el Kacem Chebbi

Auteur associé
Abou el Kacem Chebbi (1909 – 1934)
Poésie

Ghani alhayat (les chansons de la vie)
écouter-icon Écouter l’extrait audio

Iradat al hayat (La volonté de vivre)
“Si un jour le peuple veut la vie, le destin doit réagir, la nuit doit être passé et la chaîne doit être rompue.
Avec fracas, le vent souffle dans les ravins,
au sommet des montagnes et sous les arbres disant :« Lorsque je tends vers un but,
je me fais porter par l’espoir.(…)
La vie se fait/ Et se défait/ Puis recommence.
Le rêve des semences émerge de la nuit,
Enveloppé de la lueur obscure de l’aurore,
Elles demandent :
« Où est la brume matinale ?
Où est le soir magique ?
Où est le clair de lune ?
Où sont les rayons de la lune et la vie ?
Où est la vie à laquelle j’aspire ?
J’ai désiré la lumière au-dessus des branches.
J’ai désiré l’ombre sous les arbres »

Abderrazak Cheraït considère Abou el Kacem Chebbi comme « l’un des premiers poètes modernes de Tunisie ». Ses poèmes apparaissent dans les plus prestigieuses revues de Tunisie et du Moyen-Orient.Fortement influencé par le romantisme européen des XVIIIème et XIXème siècles, Chebbi, qu’on a pu surnommer « le Voltaire  arabe », se penche sur des thèmes comme la liberté, l’amour et la résistance, notamment dans son fameux Ela Toghat Al Alaam qui s’adresse « aux tyrans du monde » et qu’il écrit en plein protectorat français de Tunisie. Très jeune, Chebbi voyage à travers toute la Tunisie . En 1920, il entre à l’Université Zitouna où il connaît de difficiles conditions de vie. En parallèle à l’écriture de ses poèmes, il participe aux manifestations anti-zitouniennes qui agitent alors Tunis. Ayant terminé ses études, il commence à fréquenter des cercles littéraires et, tient une conférence à la Khaldounia avec pour sujet l’imagination poétique chez les Arabes. Il y critique la production poétique arabe ancienne et cette conférence, bien qu’elle déclenche dans le Proche-Orient des réactions violentes à son encontre, participe au renouvellement de la poésie arabe.

Cristal

Auteur associé
Gilbert Naccache (1939 – )
Roman

Cristal
écouter-icon Écouter l’extrait audio

“Il est irritant avec sa façon de pontifier.Ses cheveux raides,ses grosses lunettes,sa manière de se tenir droit-sans doute parce qu’il n’est pas grand-accentuent l’impression qu’il donne sans prendre très au sérieux”.
“Tu n’as pas besoin de livres, tu peux parfaitement en écrire » m’avait dit Paule. Je ne l’avais pas crue, je ne me sentais pas capable d’écrire. J’avais essayé quelquefois : au bout de trois, six pages, je renonçais. Et je m’étais résigné à l’idée de ne pas être écrivain. Pourtant le livre imprimé me fascine, j’ai commencé très jeune à lire et ne me suis plus arrêté. Le magicien qui me parlait à travers les pages était un être extraordinaire auquel j’aurais aimé ressembler. Tant pis ! D’ailleurs, j’avais autre pour aider les gens. Cette autre chose, l’action politique, m’a conduit en prison.”

S’il ne racontait que sa prison, Gilbert naccache apportait seulemetn une réponse à la curiosité des homme “libres”. Mais il décrit, du fond de sa cellule, la prison des autres, celles des conventions, du confort, de mauvaise conscience…Et les questions que, libéré, il se pose à partir de ce roman, en interrogeant son experience, portent sur la liberté et la marginalité, tournent autour de la peur, renvoient le lecteur à une réflexion sur la prison que chaque cultive en soi.

 

NOURRITURE CULINAIRE

far-breton-drapeau-gateau

Lablabi | plat

Recette présentée par Iheb Slim

INGRÉDIENTS:

  • 200g de Pois Chiches
  • Huile d’olive
  • 1/4 de citron
  • 1 cuillères à soupe d’Harissa
  • 1 Cuillère à soupe de Cumin moulu
  • Sel
  • croutons de pain sec
  • 2 Oeufs bouillis 2 min dans l’eau

 

PRÉPARATION 

Mettre dans une casserole les pois chiches avec leur eau, saler.
Ajouter 1L d’eau et laisser cuire une dizaine de minutes.Ecraser 2 gousses d’ail, ajouter dans la casserole. Pendant ce temps, couper du pain sec en petits morceaux et remplir 2 grands bols.Casser 2 oeufs dans la soupe, et laisser pocher quelques instants, puis éteindre le feu. L’oeuf doit rester coulant à l’intérieur.Déposer immédiatement un oeuf sur le dessus de chaque bol, puis arroser tout autour avec la soupe et les pois chiches.Sur chaque bol, ajouter une grosse cs de harissa, une cs de cumin moulu. Passer sur le dessus un filet d’huile d’olive vierge et presser un quart de citron. Mélanger le tout, puis déguster à la cuillère.

https://www.recettes.qc.ca/outils/page/conversions

Anecdotes
“Je me souviens, “